Fanny Ferre

L’humanité en terre de Fanny Ferré (née en 1963, à Evreux) est la nôtre.

Cette élève de Jean Clos travaille la terre chamottée sans armature, suivant la technique du colombin. Elle-mêle à l’argile des terres de différentes couleurs assemblées dans la masse. Sans dessin préparatoire, elle monte ses personnages par ajouts jusqu’à leur donner vie. Isolés, en groupe, ses figures sont nomades, surprises dans leurs activités quotidiennes, au travail, jouant, au repos, prêtes à reprendre une marche interrompue, silencieuse. Elles n’appartiennent à aucune époque ni à aucun continent. Faméliques, vêtus de haillons, elles ont la fragilité de l’argile que dément leur présence de laquelle se dégage une énergie insufflée par un réalisme troublant. La cuisson à mille degrés et le recours à la fonte en bronze donnent à ses sculptures un cachet d’éternité. Ses personnages appartiennent à un monde d’avant l’histoire, qui nous bouleverse par sa vérité. Les expressions de tristesse et d’espoir reflètent nos propres tourments. Les visages sont saillants, graves, les yeux fermés ou tendus, les lèvres gonflées, les cheveux collés comme le sont les étoffes drapées et flottantes sur la peau ; un peuple de misère et de grandeur s’achemine vers son destin.

Lydia Harambourg – La Gazette Drouot n°29 – 05/09/2014

QUELQUES DATES :

06-06-1963 :                   Naissance à Evreux (Eure)
1980-1983 :                     Beaux Arts d’Angers
1983 :                                Beaux-Arts de PARIS, Atelier de sculpture de JEANCLOS.
1984 – 1985 :                    Stage à l’atelier expérimental de la Manufacture Nationale de Sèvres
Stage de gravure expérimentale à Venise, Atelier de Ricardo LICATA.
1985-1986 :                      Atelier de taille directe CARDOT, Paris
1990 :                                Lauréate de la Fondation BLEUSTEIN -BLANCHET pour la Vocation.
1992 :                                Sélectionnée par cette fondation pour remettre au Pape une sculpture qu’elle a spécialement réalisée pour la fête de la Saint François d’Assise.

MUSEES  :                             

1992   ROME Musée du Vatican (Italie)
1993   RIOM Musée Mandet (Puy de Dôme)
1996   SEVRES Musée National de la Céramique (Hauts de Seine)
             CONCHES Musée Municipal (Eure)
             LIMOGES Musée National  Adrien Dubouché (Haute Vienne)
1999   ROANNE Musée Joseph Déchelette (Loire)
2004   SAINT AVIT  Musée Bernard Palissy (Lot et Garonne)
2006  SEVRES Musée National de la Céramique (Hauts de Seine)

PRIX : 

1987      Deuxième prix de la 4 ème Biennale de la céramique de Châteauroux.
1990      Prix du Salon International de Sculpture de Ouistreham.  (Calvados)
1990      Prix du Festival d’Art Contemporain de Ernée. (Mayenne)
1990      Bourse de la Vocation Fondation Bleustein Blanchet. (Paris)
1992      Prix Max Laueger Keramik International Heute, Lorrach. (Allemagne)
1996      Prix de la Biennale de Conches en Ouche – Eure