Nancy Vuylsteke de Laps

du 5 Août au 10 septembre 2017 – prolongation jusqu’au 25 septembre

La sculpture est un corps nu qui cherche la vérité des formes.
Nancy Vuylsteke de Laps apporte sa jeunesse à la sculpture, sa vertu de mesure et son sens poétique.
Elle exprime calmement ce qu’elle est selon la formule «le cœur est la mesure de toute chose».
Elle met de la vie dans l’art et de l’art dans la vie selon un enthousiasme secret.

Balance de style, du cri vers la poésie c’est-à-dire ce que sécrète l’esprit de tout homme sans le concours des idées toutes faites : une chaleur, une émotion, une lumière naturelle, un souvenir…un courant d’air frais dans l’étouffante quotidienneté.
Tout est mouvement. Toutes choses marchent à une fin que nous ne connaissons pas, le temps coule et l’œuvre tend à s’arrêter et demande à être contemplée.
La sculpture parait sans voix, art de l’immobile et du silence.
Ses sculptures sont des beautés qui nous parlent à voix basse, discrètement en disposant de leur ombre. Sa salle de sculptures est une salle fantomatique où bruissent des voix.
Sa création, un ordre en soi, une conquête autonome, une quête authentique sans tricherie.
Elle aventure le corps dans le périlleux sentier de l’âme : formes à imposer à sa vie.