Roger Guerrant

Articulée autour de trois axes majeurs : les falaises, les arbres et la végétation, le nu, l’oeuvre de Roger Guerrant (1930-1977) n’a eu de cesse d’éviter le piège de la redite. Chacune de ses oeuvres était une remise en question; ne déclarait-il pas :  » Ce que je sais déjà ne m’intéresse pas… ». Sa peinture est celle d’un terrien profondément attaché aux racines. Il joue avec les masses de la nature, les imbriquant les unes dans les autres. Au fur et à mesure de l’évolution de sa peinture. Guerrant s’intègre de plus en plus avec cette terre…Sa communion avec les arbres, les falaises, est telle que sa vision devient intérieure et non plus extérieure et contemplative.
La démarche avec laquelle il va aborder le nu suit les mêmes chemins, les mêmes pas que ceux empruntés pour parler de la nature. Peu à peu le modèle se déstructure pour n’en être que plus sublimé, devenant alors un paysage à la sensualité suggérée.

home