Patrice Brien

  Ma peinture m’emmène vers d’autres mystères d’autres lieux qui m’appartiennent mais que je ne connais pas encore.  Partir de rien sans projet précis, que celui de peindre,  comme un voyageur sans boussole  Sur la toile vierge, un trait, une couleur comme point de départ.  Et après l’Aventure avec des moments forts, exaltants, angoissants… des renoncements, des doutes où l’on se perd, se retrouve.  Flirter, bousculer le hasard. Et instant magique où l’on se reconnait. Enfin une vérité partielle.  Le voyage s’arrête quand je sens que je ne peux rien de plus, quand le tableau a atteint sa capacité immédiate à se dérober à tout discours.  

Patrice Brien